Focus sur...

Focus #01
Arne Jacobsen, designer et architecte danois
Figure de proue du "modernisme blanc" et concepteur de la Ant chair (ou chaise fourmi) !

Arne Jacobsen (prononcez Arn-aye Yah-cop-son) est né en 1902 à Copenhague. Après une formation en maçonnerie, il intègre l'Académie Royale Danoise des Beaux-Arts, dont il sortira diplômé d'architecture en 1927. Travaillant aux cotés de Paul Holsoe, il remporte 2 ans plus tard un concours dédié à la maison de l'avenir. 

L'idée brillante de Jacobsen avait conquis le jury : celle d'un bâtiment toujours exposé à la chaleur et la lumière naturelles car pivotant sur un axe afin de suivre le mouvement du soleil.

Un an plus tard, le jeune architecte prenait son envol et créait sa propre agence... 

 

Premier chantier d'envergure : le complexe Bellavista, à Klampenborg (un quartier de Copenhague), sur lequel il travaille au début des années 1930.

Après avoir aménagé la plage Bellevue, Jacobsen fut donc choisi pour élaborer les plans de Bellavista, un ensemble de 68 logements, érigé à côté de la plage, de plus en plus fréquentée dans les années 30 (qui marquent également au Danemark la découverte des activités de loisirs de "masse").

Les appartements furent livrés en 1934, et valurent à Jacobsen d'être surnommé "Le Corbusier danois".

Ne dépassant pas trois étages, intégralement blanc et se fondant dans le décor de façon harmonieuse, l'ensemble se démarque pourtant du travail de Le Corbusier pour poser les fondations du "modernisme blanc". Courbes, lignes droites, ouvertures larges pour privilégier l'éclairage naturel, espace et équipement (cuisine aménagée, évacuation via un tube pour les déchets ménagers) : Jacobsen signe ici un ensemble fonctionnel aux formes novatrices, pensé pour le bien-être de l'habitant.

Bellavista, secteur de Klampenborg, Copenhague © Architectuul

Parallèlement à sa carrière d'architecte, Jacobsen dessine des pièces de mobilier, notamment pour habiller les espaces qu'il imagine. C'est le cas de la egg chair (ou chaise oeuf) par exemple, imaginée pour l'hôtel Radisson SAS Royal Hotel de Copenhague.

Vendue à plus d'1 million d'exemplaires, la chaise fourmi reste sa création la plus connue ! 

Dessinée à l'origine pour la cafétéria de la société pharmaceutique Novo Nordisk en 1952, cette chaise à l'allure de fourmi ( imaginez une petite fourmi relevant la tête) a été conçue ensuite par l'ébéniste Fritz Hansen. Succès immense dès sa commercialisation, la "ant chair" reste un objet intemporel, et fonctionnel. 

 

Ses lignes arrondies, son allure moderne portée par trois "pattes" d'acier, sa solidité et la possibilité (ingénieuse) d'empiler les ant chairs les unes sur les autres afin de gagner de l'espace sont les raisons d'un succès jamais démenti.

Ant chair © Republic of Fritz Hansen

Egg chair © Republic of Fritz Hansen

1stdibs

La chaise oeuf ou egg chair, apparue notamment dans 2001 : Odyssée de l'espace de Kubrick, constitue aussi une pièce du design industriel incontournable. 

Arne Jacobsen a travaillé de nombreuses heures sur cette coquille en fibre de verre moulée afin d'obtenir un résultat à la fois solide et confortable, parfaitement ergonomique. 

Grâce à son piètement d'aluminium, la egg chair, ô joie régressive, permet aussi de pivoter sur soi-même.

Edité en 1958, le modèle original a été imaginé en cuir brun chocolat, mais il est plus courant aujourd'hui de voir sa version en tissu rouge.

Papier-peint, lampes et couverts ont été également imaginés par Jacobsen au fil de sa carrière. Il s'éteint en 1971, laissant un héritage esthétique toujours très plébiscité au XXIème siècle.

Pour aller plus loin : explorez le complexe Bellavista avec un historien de l'art francophone pendant le séjour à Copenhague proposé par Origami Architecture.